Mise au mouvement : Maîtres en contrat définitif et Maîtres en contrat provisoire (concours 2016)

dimanche 26 mars 2017
par  Hamon Christian
popularité : 31%

Les maîtres en contrat définitif qui souhaitent participer au
mouvement doivent remettre à leur chef d’établissement la fiche
de mise au mouvement (annexe 1) au plus tard le 30 mars 2017.

Les lauréat(e)s concours 2016 actuellement en contrat
provisoire doivent remettre leur fiche de mise au mouvement
(annexe 2) à leur chef d’établissement au plus tard le 1er juin 2017.

Seuls les maîtres qui auront rempli les fiches de mise au
mouvement et qui auront postulé, via le serveur académique, sur des
services vacants et susceptibles d’être vacants pourront obtenir
une mutation. (du 19 avril au 1er mai 2017).
Les démarches effectuées auprès de l’enseignement catholique
(CAE) n’ont pas de valeur pour notre employeur qui est le
rectorat.

Les maîtres veilleront à contacter les directeurs des établissements pour
lesquels ils postulent.

Pour tout renseignement, pour obtenir les dossiers de demande ou si vous
souhaitez être défendu en CCMA, consultez-nous !

SUNDEP SOLIDAIRES Académie de Toulouse sundep-toulouse.org
06 74 51 33 26 hamonchristian wanadoo.fr
06 19 46 06 94 veronique.amiel laposte.net


Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)