CCMD mouvement 2017

samedi 20 mai 2017
par  Laurence.V
popularité : 42%

La réunion des moyens pour préparer la Rentrée 2017 a eu lieu le 24 février 2017 au rectorat de Toulouse.
Vos élues CCMD31 SUNDEP Solidaires ont siégé comme chaque année et elles ont publié les résultats des ouvertures et fermetures de postes sur le 31 (ci-dessous).

Entre temps, l’enseignement catholique a décidé de fermer une école celle de Luchon dont les effectifs étaient en berne (autour d’une dizaine d’élèves).

Cette année encore le département de la Haute-Garonne créera 3 équivalents temps plein (soit 3 postes de 27 heures).

Toulouse est la ville de France où le nombre d’habitants augmente le plus. L’Insee a publié les résultats du dernier recensement de la population qui prennent effet au 1er janvier 2017.

Selon l’Institut, Toulouse est en effet la ville française qui enregistre la plus forte augmentation de population. L’observation des évolutions démographiques qui s’effectue sur un cycle de recensements de cinq ans permet à l’Insee de dire qu’entre 2013 et 2014, la Ville rose a gagné 7 999 habitants. La ville de Toulouse comptait 466 297 habitants en 2014, contre 458 298 l’année précédente.

Quatrième ville de France, Toulouse devance la deuxième ville de France, la plus dynamique, Lyon, de plus de 2 000 habitants.

Aussi avec cette population l’enseignement catholique voit donc le nombre de poste augmenter au détriment des autres départements de l’ex région Midi Pyrénées : le Gers, l’Aveyron, le Tarn et les Hautes Pyrénées perdent des élèves chaque année. Et par conséquent, des fermetures de classes sont à déplorer.

Et les prévisions du Rectorat, jusqu’à la rentrée 2019, ne sont guère optimistes et envisagent même -90 élèves en Aveyron, -24 élèves dans le Gers, -8 élèves dans le Lot, -26 élèves en Haute Pyrénées, -59 élèves dans le Tarn et -13 élèves dans le Tarn -et-Garonne. Seules la Haute Garonne gagnerait 144 élèves et l’Ariège 16 élèves.
Nous restons vigilantes face aux chiffres qui ne sont que des prévisions. Car parfois la réalité se permet de remanier les pronostics !

En tous les cas, les élues SUNDEP Solidaires continueront à défendre les intérêts de TOUS les enseignants du premier degré en respectant les règles des priorités de l’emploi face aux tentatives de l’enseignement catholique de faire passer les « copains » au détriment de ces mêmes règles qu’ils ont pourtant signées.

Cette année, pourquoi la direction diocésaine à demander au Rectorat de ne discuter que des enseignants de l’enseignement catholique au cours des CCMD ?

Le SUNDEP Solidaires le dit et le redit l’enseignement privé , ce n’est pas que l’enseignement catholique. L’enseignement privé existe et doit continuer a garder sa diversité pour permettre une offre variée aux parents.
A la rentrée 2017, le nombre d’élèves dans l’enseignement catholique sera de 10 680, dans l’enseignement de confession juive, le nombre d’élèves sera de 195, dans les écoles sans confession, il y aura 346 élèves et enfin dans les écoles bilangues « les Calandretas », il y aura 393 élèves.

autre information :
Il y a un redécoupage des circonscriptions des écoles privées du 31.
- HG 02 Toulouse sud englobera l’école Notre dame des Anges
- HG 05 Toulouse nord englobera l’école saint Foy et sainte Marie des Ursulines
- HG 26 Léguevin englobera l’école La salle de Pibrac.


Documents joints

PDF - 343.4 ko

Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)