ALERTE pour la rentrée 2018 : des moyens constants , on déshabille « Paul » pour habiller « Jacques ».....

mercredi 28 février 2018
par  Laurence.V
popularité : 50%

Le SUNDEP Solidaires a participé aux commissions de concertation pour les établissements privés sous contrat sur la répartition des moyens à la fois dans l’académie (pour le 2nd degré avec C. Hamon) et sur le département (pour le 1er degré avec MF Di Noro et S. Mostefaoui), le vendredi 16 février au Rectorat de Toulouse.

La rentrée 2018 se fera à moyens constants pour l’enseignement privé.
Sachant que le rectorat prévoit une augmentation de 359 élèves pour l’ensemble de l’enseignement privé, on doit donc se résigner à voir encore les effectifs par classe augmenter ?

Le SUNDEP Solidaires dénonce cette mascarade car les effectifs sont de plus en plus importants dans les classes des villes....

Les variations de moyens dans les différents départements :
1er degré

Ariège - 0,5 poste
Aveyron - 3,5 postes
Haute-Garonne + 1 poste
Gers - 1 poste
Lot - 1 poste
Hautes-Pyrénées - 3,5 postes
Tarn - 2,5 postes
Tarn-et-Garonne - 1,5 postes

Total dans l’académie - 12,5 postes

Pourtant les effectifs sont partout en hausse en Haute-Garonne :

Ecoles de confession catholiques = 10 737 élèves (+320)

Ecoles de confession juives =193 élèves (+17)

Ecoles sans confession=337 élèves (+8)

Ecoles Calandreta =389 élèves (+19)

Total : 11 675 élèves en Haute-Garonne

Le nombre total de poste en Haute-Garonne est de 517,23 (avec l’enseignement spécialisé).


Rappel des seuils de Fermeture/Ouverture

*En maternelle, ouverture à 32 élèves et fermeture à 28 élèves
*En élémentaire, ouverture à 27 élèves et fermeture à 26 élèves


2 ½ OUVERTURES

Ecole saint Joseph à Toulouse : 1 ouverture en élémentaire
Ecole Caousou à Toulouse : 1/2 ouverture en élémentaire
Ecole saint Martin à Castelnau d’estretefonds : 1 ouverture en élémentaire

2 ½ FERMETURES

Ecole saint Guillaume à Saint Sauveur : ½ fermeture en maternelle
Ecole saint Stanislas à Toulouse : 1 fermeture en maternelle
Ecole sainte Germaine à Montréjeau : 1 fermeture en maternelle


Enseignement spécialisé :

- ouverture d’un poste de référent de scolarité (mi-temps dans le 09 +mi-temps dans le 31)

Le Sundep Solidaires a particulièrement défendu l’école saint Guillaume qui a déjà fermé deux classes en deux ans et dont les effectifs se sont stabilisés, alors que la population du nord de Toulouse est en constante évolution. Nous avions une lettre du maire de Saint Sauveur qui attestait des évolutions en hausse de la population en raison de lotissements en construction.
Nous le savons, par expérience, qu’il est beaucoup plus facile de fermer un poste que de l’ouvrir. Le Rectorat a été sensible à nos arguments mais qu’à moitié, puisqu’il n’a laissé ouvert qu’un demi poste au lieu d’un entier...

Pour obtenir des informations de vos élues SUNDEP Solidaires, vous pouvez nous contacter :

Laurence VIGNAU (tel 05­62­24­42­04) dilauthomasvignau orange.fr
Marie-­France DI NORO (tel 09 75 40 23 90) marie­france.di­noro wanadoo.fr
Sabrina MOSTEFAOUI (tel 06 72 45 14 45) mostefaoui.sabrina free.fr

En document joint, vous pouvez imprimer et afficher le document pour alerter vos collègues sur le panneau d’affichage de vos établissements.


Documents joints

PDF - 143.4 ko

Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)