CCMA mouvement 2018

mercredi 7 mars 2018
par  Laurence.V
popularité : 57%

Le rectorat de TOULOUSE nous a communiqué le calendrier du
mouvement pour la rentrée 2018.

Les DGH (dotation globale horaire) sont actuellement transmises aux chefs
d’établissements qui doivent désormais répartir ces moyens. Dans les
établissements où il y a des diminution de DGH, les maîtres en perte d’heures
ou de contrat doivent en être informés par le chef d’établissement.

Attention, la fiche de demande de regroupement de service ou d’augmentation
de quotité de service est à remettre au rectorat avant le 8 mars.

La fiche de mise au mouvement est à remplir avant le 28 mars. Nous vous
rappelons que tous les maîtres qui souhaitent muter doivent remplir cette
fiche. (La demande faite en janvier auprès de la CAE n’a pas de valeur pour le
rectorat)

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir les différents documents :
deux élu-es en CCMA :
titulaire : hamonchristian wanadoo.fr
suppléante : veronique.amiel laposte.net

Répartition des moyens

Les représentant(e)s du SUNDEP ont participé aux différentes réunions de concertation (académique ou départementales) sur la répartition des moyens dans l’enseignement privé.

Le 15 février, nous étions au rectorat. M. Curnelle, le secrétaire général adjoint présidait la réunion en l’absence de la rectrice. Il nous a d’ailleurs informé qu’une nouvelle rectrice, Mme Anne Bisagni-Faure, venait d’être nommée le 14 février.

La rentrée 2018 se fera à moyens constants dans l’enseignement privé de l’académie. La répartition entre les différents départements entrainera des pertes pour l’aveyron (-6,23 ETP (1 ETP (équivalent temps plein) = 18h)), pour le gers (-5,55 ETP) et les hautes-pyrénnées (-3,56 ETP) et des moyens en plus pour la haute-garonne (+ 5 ETP) et le Tarn-et-Garonne (+4,7 ETP). Dans les autres départements la rentrée se fera à moyens quasiment constants.

Le rectorat nous a indiqué que le ministre de l’éducation souhaitait réorienter les bac pro vers des formations qui insèrent professionnellement. C’est pourquoi, à la rentrée 2018 les bac pro « gestion administration » verront leur capacité fortement réduite. L’objectif est réduire de 50% la capacité de cette formation en 4 ans.

Le rectorat nous a aussi indiqué sa volonté d’avoir des structures d’établissements « cylindriques ». C’est à dire, qu’il veut que les élèves qui arrivent en 6e dans un collège en ressortent en 3e et pas avant.

Lors de cette réunion, le problème du redéploiement des postes de documentation a été évoqué. Avec d’autres syndicats, le SUNDEP Solidaires conteste le projet de l’enseignement catholique de vouloir créer des postes de documentalistes à quart-temps. En effet, nous pensons que cette mesure est un non-sens pédagogique qui à terme dévalorisera la fonction de professeur documentaliste. Début mars, nous participerons à un groupe de travail à ce sujet au rectorat.

Nous avons également participé aux réunions de concertation départementale sur la répartition des moyens.

Si vous voulez avoir des précisions sur les ouvertures/fermetures de divisions prévues dans l’académie ou sur les DGH des établissements, n’hésitez pas à nous contacter.

Ci joint le calendrier et fiche pour demande de regroupement.


Documents joints

Word - 53.5 ko
PDF - 463.2 ko

Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)